Un peu d'histoire

Retour aux origines du laboratoire

Le laboratoire Groupe Labomedic (GLM) est issu de la fusion de deux laboratoires historiques ayant œuvrés séparément sur la région de Thuin (GM Laboratoire) et sur celle de Namur (Labomedic).

 

Labomedic (Laboratoire Médical et d’Investigation Clinique), créé par le Docteur Edmond Mottet, démarre son activité en 1982 et s’installe avenue Cardinal Mercier à Namur. En 1987, le laboratoire est repris par Michel Durieux, qui en sera le Directeur jusqu’à la fusion de 2014. En 1994, les installations sont transférées à Belgrade dans un bâtiment neuf, adapté à l’évolution technique de la Biologie clinique. En 2006, Labomedic absorbe le « Laboratoire des Français » à Ans et mets ainsi un pied en terres liégeoises.

 

A Thuin, le Docteur Georges Marchal est un des pionniers de la Biologie médicale en Belgique en démarrant une activité de laboratoire en 1965. Dès 1972, l’essor est tel qu’il crée le « Laboratoire de Pathologie et Microscopie Electronique » établi sur le versant de la Sambre face aux remparts. A cette époque, le laboratoire réalise, en sus des prestations de Biologie clinique, des analyses d’anatomopathologie. En 1976 déjà, le laboratoire s’informatise et la même année, le docteur Philippe de Nayer crée le département de Médecine nucléaire. L’avancée technique se poursuit par l’acquisition de deux microscopes électroniques, l’un à transmission en 1977, l’autre à balayage en 1979. L’expansion du laboratoire culmine en 1979 avec l’ouverture d’une succursale à Paris en collaboration avec l’Hôtel Dieu. Malheureusement, un événement de santé va toucher le docteur Marchal et provoque une cessation rapide des activités en France. En 2003, le laboratoire est repris par un groupe de Biologistes et devient « GM Laboratoire d’Analyses Médicales », sous la Direction de Jean-Jacques Mollet. Dix ans plus tard, l’ensemble des installations techniques déménage à Belgrade.

 

Les deux laboratoires ont ainsi unis leurs forces en fusionnant au 1er janvier 2014, devenant ainsi une entité de taille optimale pour affronter les défis liés à l’évolution des soins de santé en Belgique, et c’est au tour d’Emmanuel Dubois d’en assurer la Direction. Toujours dans les mains à 100 % de Biologistes belges, ce qui devient rare dans notre pays, notre laboratoire se veut également un laboratoire proche de la population et maîtrisant les particularités et habitudes régionales.

 

Cette proximité se manifeste notamment en offrant des services de prélèvement sur une douzaine de sites en Wallonie et à Bruxelles.