FAQ

Questions fréquemment posées

Puis-je m’adresser au laboratoire pour obtenir des explications sur les résultats de mes analyses ?

Non, ce serait une très mauvaise idée.

Les résultats des analyses que votre médecin a prescrites sont à interpréter en fonction de nombreux paramètres dans le cadre d’un examen médical complet. Votre médecin est donc l’unique personne apte à pouvoir vous éclairer de manière correcte.

D’autre part, le laboratoire peut difficilement authentifier les demandes par téléphone, mail, etc. comme provenant réellement du patient lui-même. Au premier problème s’ajoute donc la difficulté de garantir le secret médical (comment pouvons-nous savoir que ce n’est pas votre voisin(e) qui téléphone à votre place !).

Combien vont me coûter les analyses prescrites par mon médecin ?

Si vous êtes affilié à une mutuelle, le laboratoire percevra directement une partie des honoraires auprès de celle-ci (système du tiers-payant). Si vous n’avez pas de mutuelle ou si vous n’avez pas communiqué (voir la question relative aux vignettes) vos renseignements d’assurabilité au laboratoire, celui-ci vous enverra alors la totalité des honoraires à payer.

Le montant de votre quote-part personnelle, appelé « ticket modérateur », vous sera adressé par courrier environ trois à quatre semaines après la prestation effectuée par le laboratoire.

Le montant du ticket modérateur dépend de plusieurs facteurs : le statut d’assurabilité du patient, le type et la quantité d’analyses prescrites par votre médecin.

Pour rester schématique, chaque analyse se voit attribuer un coefficient appelé « B ». Cette valeur « B » est attribuée par l’INAMI et est proportionnelle au coût nécessaire pour réaliser l’analyse. Le montant du ticket modérateur est calculé sur base de la somme de tous les « B » des analyses prises en charge par l’assurance maladie invalidité. Le ticket modérateur  augmente avec la somme des « B » engendrée par la prestation. En fonction de votre statut, cela donne le tableau suivant (les chiffres donnés sont valables au 01/01/2015) :

  Montant du ticket modérateur
Somme des « B » VIPO Non VIPO
< 700 0.00 € 0.00 €
700 à 1750 3.72 € 8.70 €
1750 à 3500 3.72 € 12.96 €
> 3500 3.72 € 15.67 €

 

Enfin, à ce ticket modérateur peuvent s’ajouter le montant d’analyses prescrites et non remboursées par la mutuelle. Il s’agit d’analyses prescrites en dehors de certaines règles de remboursement (par exemple, certaines analyses ne sont prises en charge que pour certaines tranches d’âge), des analyses surnuméraires par rapport à un quota de remboursement ou enfin des analyses à la pointe de la connaissance médicale et qui ne font pas encore reprises dans la nomenclature au moment de la réalisation des prestations.

Comment recueillir correctement de l’urine ?

Le prélèvement d’urine doit être effectué avec soin.
Tout d’abord, procurez vous un flacon propre à usage unique auprès de votre médecin ou du laboratoire (c’est gratuit). En cas de récolte d’urine de 24 heures, demandez des flacons spéciaux au laboratoire en spécifiant les analyses demandées (les flacons doivent contenir un additif acide dans certains cas).

Evitez en tout cas de recueillir l’urine dans des bouteilles alimentaires de récupération : ce n’est ni propre, ni pratique, ni solide et de plus, ce type d’emballage contrevient aux règles de sécurité et d’hygiène en vigueur dans le laboratoire.

Pour les analyses usuelles, le prélèvement s’opérera de préférence sur les premières urines du matin en utilisant la technique du « midstream » afin de ne pas recueillir les souillures présentes dans l’urètre. Pour ce faire, commencez à uriner dans les toilettes et après quelques secondes, approchez le flacon du jet pour le remplir.

Pour une collecte de 24 heures, vous commencez par vider votre vessie dans les toilettes le premier jour au lever. A partir de ce moment, vous devez recueillir dans le même récipient (fourni par le laboratoire) toutes les mictions de la journée, de la nuit ainsi que les premières urines du lendemain matin au lever (à la même heure que la veille). Déposez le(s) flacon(s) avec les urines dès que possible au laboratoire ou chez votre médecin. Si le transport ne peut s’effectuer de suite, conservez les urines au frigo (maximum 24 heures). Un conseil : ne commencez pas un recueil le samedi ou la veille d’un jour férié !

Est-il nécessaire d’être à jeûn pour effectuer une prise de sang ?

Il est indispensable d’être à jeun pour pouvoir interpréter correctement le résultat de certaines analyses, surtout dans le domaine de l’étude du métabolisme. Il en est ainsi pour certaines analyses courantes telles que :

  • la détermination de la glycémie (taux de sucre) à jeûn
  • la réalisation d’un bilan lipidique (le taux de cholestérol et de diverses graisses).

Certaines analyses sont également influencées par la prise d’un repas, notamment la détermination de certains ions.

Par contre, certaines analyses ne nécessitent pas d’être à jeun, comme la recherche d’anticorps que vous avez fabriqués pour vous immuniser.

Dans tous les cas, il est tout de même conseillé de ne pas prendre de repas copieux et riche en graisses avant une prise de sang.

D’autre part, outre le fait d’être à jeûn, certaines analyses destinées à vérifier l’efficacité de votre traitement peuvent nécessiter un horaire particulier (avant la prise de votre médicament ou x heures après la prise de celui-ci).

En résumé, le plus sûr est de vous renseigner auprès de votre médecin lorsqu’il réalisera la prescription ou auprès du laboratoire quand vous prendrez votre rendez-vous.

 

Doit-on prendre rendez-vous pour des prélèvements ?

Si votre centre de prélèvement est ouvert « sans rendez-vous » (consultez la liste des centres de prélèvement pour connaître les heures d’ouverture), vous pouvez vous y rendre librement dans la grande majorité des cas.

Cependant, pour des cas particuliers, il vous sera demandé de prendre rendez-vous pour :

  • le dépôt de prélèvement de sperme (contacter le laboratoire)
  • les épreuves fonctionnelles, en général d’hyperglycémie provoquée.

Sachez également que ces épreuves fonctionnelles réclament un prélèvement d’échantillons de sang à différents moments et que vous devrez rester sur place un certain temps (hyperglycémie provoquée : le plus souvent 2 heures). Pour votre confort, prévoyez d’emporter avec vous votre mp3, ordinateur portable ou votre bouquin favori.

Faut-il une vignette de mutuelle lorsque je me rends au laboratoire pour effectuer une prise de sang ?

Lors du prélèvement, il vous sera demandé une vignette de mutuelle. Cette vignette est nécessaire surtout pour permettre au laboratoire de disposer de vos coordonnées d’assurabilité et pouvoir facturer les honoraires pris en charge par l’assurance maladie invalidité directement auprès de votre mutuelle.

Si vous avez changé d’adresse, vérifiez que vous utilisez des vignettes à jour. Le laboratoire se fiera aux indications que vous avez-vous-même remises, et il n’est agréable ni pour nous et encore moins pour vous de recourir à un recouvrement judiciaire ! Un conseil, en cas de changement d’adresse, jetez vos anciennes vignettes si vous en possédez encore.

Une autre question ?
Contactez-nous !